La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives - 2021


2022, 2020, 2019, 2018



Le phénomène Zemmour (Bock-Côté, JdM, 31 octobre 2021)


31 octobre 2021
«Quand j’observe le traitement que lui réservent en ce moment certains de nos médias, où des commentateurs ne connaissant à peu près rien à la politique française le présentent comme un monstre, je suis atterré.» (Bock-Côté)

Bock-Côté ajoute : «Mais le presque candidat Zemmour traîne quelques casseroles.»


Voici quelques casseroles trainées par Éric Zemmour !
  • Il suggère à une invitée au nom résolument ethnique (Hapsatou Sy) que ses parents auraient dû l'appeler Corinne. «Normalement, chez moi, on doit donner des prénoms dans ce qu'on appelle le calendrier, c'est-à-dire des saints chrétiens... Corinne, ça vous irait très bien», a-t-il alors lancé à sa vis-à-vis, devenue blême de rage.
  • S'il devient président de la France, il empêchera les enfants d'être nommés Mohamed.
  • Il envisage purement et simplement la déportation des cinq millions de Français de confession musulmanes. (2014)
  • Il a été poursuivi plusieurs fois pour provocation à la haine raciale.
  • Pour lui, les hommes sont menés par leurs pulsions, tandis que les femmes ne sont qu’objets de désir, jamais intéressées par la sexualité, petits êtres fragiles qui cherchent désespérément l’Amour et le mariage.
  • Dans son livre, un Suicide français, il fait l’apologie des violences sexuelles. « Avant le féminisme, un jeune chauffeur de bus » pouvait « glisser une main concupiscente sur un charmant fessier féminin » sans que « la jeune femme porte plainte pour harcèlement sexuel. »
  • Il s’oppose à la mixité : « La mixité généralisée de tous les espaces (jusqu’aux stades de football), mais surtout à l’école, anesthésie la virilité des petits hommes qui ont besoin de s’arracher à leur mère (…) Nous vivons dans une époque de mixité totalitaire, castratrice. »
  • « Les jeunes amoureux dorment chez papa-maman. Jadis, on n’aurait jamais osé « faire ça » dans le domicile familial. C’était sacré. Mais il n’y a plus de différence entre le sacré et le profane. L’Amour est le sacré de l’époque. (…) le chef de meute, le père, se voulait la puissance, le seul pénis bandant, le seul phallus de la maison. C’était la loi du père, qui obligeait le fils à aller bander et baiser ailleurs ».
  • Pour lui, un homme un vrai, ça ne s’occupe pas de son enfant. « Les hommes assistent à l’accouchement de leur femme, sont même présents aux séances d’accouchement sans douleur. ( ..) Les hommes modernes sont des papas poules qui langent, maternent, donnent le biberon. Ils veulent être porteurs eux aussi de l’amour et non plus de la Loi. Être des mères et non plus des pères. Des femmes, et plus des hommes. »
  • « Les femmes n’expriment pas le pouvoir, elles ne l’incarnent pas. C’est comme ça. Le pouvoir s’évapore quand elles arrivent. »
  • «DSK, menottes derrière le dos entre deux cops new-yorkais, marchant tête baissée, c’est un renversement de mille ans de culture royale et patriarcale française. C’est une castration de tous les hommes français. Le séducteur est devenu un violeur, le conquérant un coupable.»
  • Il a été condamné à deux reprises pour provocation à la haine.
  • Zemmour est un admirateur de Donald Trump.

Quand j’observe le traitement que réservent en ce moment certains de nos médias à ce misogyne et xénophobe, je suis totalement d'accord. En appuyant cet homme, Bock-Coté perd beaucoup de crédilité.

Réf. : Charlie Hebdo et autres journaux

Le journal de Montréal bloque mes commentaires.







Quart d'heure quotidien


 Mentions légales, information sur les cookies