La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives - 2020


2023, 2022, 2021, 2019, 2018



Le climat : nous entrons dans la phase des conséquences désastreuses.


5 novembre 2020
En novembre 2018, Dominic Champagne avait décidé de faire peur au monde en reprenant une phrase pondue par l'ONU, «Nous avons deux ans (nov 2018) pour agir sous peine de conséquences désastreuses». Trouvez-moi un scientifique qui est prêt à affirmer cela. Aucun scientifique ne peut prédire que ce sera trop tard dans deux ans ni qu'il est déjà trop tard.

En décembre 2018, il en remet une couche : «Dominic Champagne estime que l’industrie pétrolière albertaine menace la vie sur Terre.» (JdM). La production de pétrole et de gaz équivaut à 27 % des émissions canadiennes de GES. Le Canada est responsable de 1,6 % des émissions mondiales de GES. La production de pétrole albertaine est donc responsable de 0,43 % des émissions mondiales de GES. L'Alberta, seule, est donc bien loin d'être une menace pour la vie sur terre.

Je n'en reviens toujours pas de ces gens qui ont signé un tel torchon. Le climat est un sujet trop sérieux pour le laisser dans les mains d'amateurs qui disent n'importe quoi.






Quart d'heure quotidien


 Mentions légales, information sur les cookies