La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives - 2020


2022, 2021, 2019, 2018



Se fier aux experts !


30 mai 2020
22 mai
« Les patients hospitalisés en raison du coronavirus et qui ont reçu de l’hydroxychloroquine (ou de la chloroquine) présentaient un risque de décès nettement plus élevé que les autres, prévient une nouvelle étude publiée par le journal médical The Lancet. » (La Presse)

25 mai
« L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi avoir suspendu « temporairement » les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine. Cette décision prise samedi fait suite à la publication d’une étude la veille dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre la COVID-19. » (La Presse -AGENCE FRANCE-PRESSE)

29 mai
« Quelque 120 scientifiques de partout sur la planète, dont au moins cinq Canadiens, ont publié vendredi une lettre ouverte dans laquelle ils contestent la méthodologie d’une étude qui, la semaine dernière, prévenait que l’hydroxychloroquine (ou la chloroquine) augmentait le risque de décès des patients hospitalisés en raison du coronavirus. » (La Presse)

Mise à jour :

3 juin
L'OMS annonce la reprise des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine.

3 juin
Une nouvelle étude suggère que l'hydroxychloroquine n'est pas efficace pour prévenir le coronavirus. L’essai clinique a été mené au Canada par le Dr Todd Lee et par la Dre Emily McDonald à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

4 juin
Trois des quatre auteurs de l’étude controversée publiée dans le Lancet sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre la COVID-19 ont demandé la rétractation de l’article, a annoncé la revue The Lancet jeudi soir. « Nous ne pouvons plus nous porter garants de la véracité des sources des données primaires »

5 juin
L’hydroxychloroquine ne montre «pas d’effet bénéfique» pour les malades de la COVID-19, selon les responsables de l’essai clinique britannique Recovery qui ont annoncé dans un communiqué l’arrêt «immédiat» de l’inclusion de nouveaux patients pour ce traitement.

On nous dit de nous fier aux experts, alors que les experts sont dans une tour de Babel.





Quart d'heure quotidien


 Mentions légales, information sur les cookies